Appel de Jean E. Murat à voter non à l'AG du 16/10

Publié le par Kazantzakis

Appel de Jean E. Murat à voter non à l'AG du 16/10
Didier Lacaze
Jean Murat appelle à voter non

 

 

Depuis quelques temps déjà, la conduite déréglée de notre obédience provoque le désarroi croissant des Frères de la Grande Loge Nationale Française. Celui-ci s’est aggravé au point de compromettre l’unité indispensable à son fonctionnement harmonieux aussi bien spirituel que matériel.

La réalité de notre Règle commune et Universelle se trouve malmenée et entachée par des déviances et des errements qui mènent à un autoritarisme quasi sectaire dans une pseudo infaillibilité.

La nécessité d'une distinction entre l'Obédience et les Ordres a le mérite et l'exigence de reconnaître la spécificité française de Rites de plein droit dont la gestion des trois premiers degrés est à charge de l'Obédience en un "tronc commun".

L'Obédience, Centre Commun, garant de la méthode Maçonnique et d'une orientation éthique commune, est responsable essentiellement de la gestion administrative de l’organisation.

Cette gestion opérationnelle ne saurait se borner à comptabiliser recettes et dépenses dites "du siège" mais devrait présenter et inclure toutes les structures annexes, associations, fondations et toutes sociétés commerciales initiées ou soutenues par la GLNF.

Ainsi, ce cadre associatif doit il être clairement et loyalement soumis à un véritable Conseil d'Administration démocratiquement élu et représentatif de tous les « Frères-Membres » directement impliqués par leur adhésion.

Faute de quoi, ce fonctionnement générateur de confusion et de suspicions, résultat des modifications régulièrement apportées par petites touches depuis 1997, évolue vers une centralisation mégalomaniaque génératrice du tumulte actuel.

Au-delà des hommes, l’apaisement ne peut arriver qu'en modifiant profondément les Statuts, Constitution et Règlement Général selon les souhaits d’une majorité de Frères et des Loges dont la représentativité réelle et l’expression libre (sans crainte de manipulation d'exclusions ou d'injures) sont actuellement systématiquement refusées.

Depuis 1760, date de fondation des Grandes Loges Provinciales, la Maçonnerie française a surmonté des épisodes dramatiques en maintenant son unité spirituelle tout en modernisant sa structure statutaire grâce à des réformes voulues et assumées par tous les Frères, sans démagogie, confusion habile ni atteinte trop fréquentes à notre engagement initiatique.

J’appelle donc solennellement à voter NON le 16 octobre

A la Gloire du Grand Architecte De L’Univers Jean Murat, le 08.10.2010

Le visiteur qui vous envoie cet e-mail n'a pas eu connaissance de votre adresse de messagerie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article