COMMUNIQUE DU SUPREME CONSEIL POUR LA FRANCE

Publié le par L'éclaireur

Le Suprêne Conseil pour la France du Rite Ecossais Ancien et Accepté vient de faire paraître le communiqué suivant:dans lequel les relations entre CSCPF et la GLNF sont clairement expliquées.

Une mise au point nécessaire.

L'éclaireur

 

 

 

Commenter cet article

yunus 14/05/2011 08:59


Egun on d'Euskadi à l'Eclaireur,

J'ai reçu, sous le facétieux pseudo de Magister Parum, un mail intéressant, résumant bien la situation actuelle.
En voici le texte :
« Mon fils, c'est en améliorant la piété que tu connaîtras la prospérité. Un être pieux ne cherche pas à se faire remarquer, ni ne s'expose à ce qui peut nuire à Ephesse.
Celui qui veille à ne pas transgresser les lois de la GLNF sera préservé. Le Prophète dit à Assez : « Ne néglige point les Lois du Fils du Roi Ubu et Lui ne te négligera pas ; ne néglige point
Ephesse
et tu Le trouveras devant toi. »
Sache, mon fils, que Yûnus avait une réserve d'actes de piété, ce qui lui a permis d'éviter la captivité à l'intérieur de la baleine. Ephesse a dit: " S'il n'était pas de ceux qui me font les
louanges, il aurait sûrement demeuré dans son ventre jusqu'au jour de la résurrection" (fin du mail)
Ce texte est un copié-collé trafiqué de l’ouvrage, « Lettres à mon fils », de Ibn Al-Jawzî dit le Sermonnaire, écrit au XI siècle.
C’est aussi un parfait faux syllogisme.
En substituant le nom d’Allah par celui d’Ephesse, celui de Ibn 'Abbâs par « Assez », le tour est joué.
A.C, philosophe, connait bien ces trompeuses figures de rhétorique et c’est pourtant à partir d’un sophisme qu’il justifie sa situation actuelle :
1. F.S est le Grand Maître de la GLNF
2. La GLNF est attaquée
3. Je défends le Grand Maître
En conclusion, je défends la GLNF

Ce qui est stupéfiant, c’est que beaucoup de FF de la Province de G&G le croit et même au delà des frontières de ce territoire !
Ce raisonnement paralogique est pourtant facilement démontable !
Allez, un peu d’aide :
1. F.S n’est pas G.M. de la GLNF, il a démissionné.
2. La GLNF est en danger ( Multiples : Plus de Président ni de C.A., utilisation abusive de ses fonds, procès multiples, perte de son image positive, gauchissement de son statut et règlement
intérieur ? Etc…),
3. Je défends la GLNF
En conclusion, je combats F.S et ses sbires.

Si F.S voulait défendre la GLNF « une et indivisible », il y a longtemps qu’il serait parti !!!
Jamais Alain C. n’aurait dû accepter de devenir son factotum !