La GLNF appelle au secours la GLUA

Publié le par Kazantzakis

La GLNF appelle au secours la GLUA

 

Avez-vous lu le courrier adressé parle GS Jacques Rodier à la GLUA ? Cela vaut son pesant de cacahuètes. La GLNF appelle au secours en développant une argumentation juridique spécieuse : le GM est président de fait de l’association civile. Cela est faux car il doit être ratifié par un vote favorable de l’AG de l’association. C’est hélas pour Monsieur Stifani la loi française comme celle de nos statuts. C’est prendre les Anglais pour des cons. Allez voir vous-même ce courrier époustouflant !

 

Mais le risque est là, comme cela est déjà arrivé au moins une fois dans l’histoire de notre obédience. La reconnaissance de la GLNF par le GLUA risque d’être suspendue. Les courriers insistants des GL bien informées de Belgique, de Suisse et du Luxembourg que Monsieur Stifani ose mépriser en développant des réponses spécieuses sont préoccupants.

 

Seulement le seul argument de poids auprès de la GLUA semble être futile : le manquement à la règle en 8 points au travers un engagement politique clair  de l’ex-TRGM : la lettre de M. Stifani à M. Sarkozy, lettre qui serait un faux pour l’ex-TRGM de la GLNF écrite à l’insu de son plein gré, et réponse elle non contestée du Président de la République que M. Stifani n’aurait lue. Lui qui est au courant du moindre pêt sur un blog ne recevrait pas le courrier qui lui est adressé par la Présidence de la République ? Ce serait le bordel à ce point à la GLNF avec des collaborateurs qu’il a lui-même désignés ? Pas croyable !

 

J’espère que la GLUA d’Angleterre regardera plus loin que le bout du nez de Jobourg et demandera des comptes aussi sur nos petites affaires en Afrique par exemple, sur les dérives en tous poils de celui qui s’est pris pour un guide spirituel méprisant les règles les plus élémentaires de la FM. Nous n’attendons pas moins de la GLUA que le constat de la démission du TRGM président de l’association.

 

http://www.le-myosotis-ligerien.com/ext/http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/

 

Hervé Le Gwenn

Commenter cet article