Le Syndrome de STOCKHOLM

Publié le par Sirius Black

 

Notre Frère Anaxagore, modérateur du blog Marche de l'Est (ex BBC) a publié hier un excellent article montrant que la sympathie que certains frères ont encore pour celui qui tient en Otage la GLNF depuis 369 jours relève en partie du "Syndrome de Stockholm"

 

"La crise que traverse aujourd’hui la GLNF pourrait voir dans les prochaines semaines sa résolution au plan juridique. Elle aura conduit certains à se révéler, pour notre plus grand malheur, tels qu’ils étaient réellement, d’autres à se dépasser et à s’investir dans ce conflit, et enfin la majorité silencieuse…à continuer de se taire.

 

"Elle aura également mis en avant le formidable pouvoir d’Internet et de la communication, sans lesquels cette crise n’aurait pas dépassé les trottoirs de la Rue Christine de Pisan (rue en impasse, faut-il symboliquement le souligner…), mais également ses propres limites, notamment quand l’information l’emporte sur la vérité.

 

Elle aura également mis en exergue des comportements individuels inacceptables, qu’ils aient été les prémisses de cette crise chez les uns ou tentative de récupération ou de valorisation chez les autres.

 

La récente « prise en otage » de la GLNF par l’ex-président du Conseil d’Administration, ex-Grand Maître aurait pourtant dû dessiller les yeux des moins avertis, et l’unanimité aurait dû se faire contre les agissements de Monsieur François STIFANI.

 

Si des protestations vives se sont élevées, tant dans nos rangs qu’à l’extérieur, force est de constater qu’il continue de gérer directement ou indirectement les affaires de la GLNF, avec le soutien des cadres nationaux ou régionaux qu’il a mis en place, et au mépris des décisions des Tribunaux de la République.

 

Certes ce « terrorisme » n’est en rien comparable à celui des preneurs d’otages qui attentent hélas trop souvent à l’intégrité physique des personnes, et tout ceci, direz-vous, n’est « que » de la maçonnerie.

 

On peut néanmoins s’interroger sur les mécanismes qui conduisent à une telle situation et se demander par quel cheminement complexe il reste encore aujourd’hui  des Maçons qui ont renoncé à l’exercice de l’un de leur bien le plus précieux: l’expression du libre-arbitre, qui les conduit encore aujourd’hui à ressentir pour le personnage  à distance, en dehors de toute pression et au-delà de la simple soumission à l’autorité, une empathie certaine, expression moderne du syndrome de Stockholm.

 

Evidemment, tout a été fait par la communication officielle de Pisan pour présenter le personnage sous un jour favorable : pleurant au milieu de ses Grands Maîtres Provinciaux, signant à répétition des textes dégoulinant d’un pseudo-amour fraternel, écrasé par la vindicte de ceux qui n’ont rien compris à son Grand Dessein, mal-aimé parmi son peuple, en butte même à des menaces de mort !

 

Comment face à tel tableau ne pas se sentir concerné d’abord, puis pris de sympathie pour celui qui n’est plus combattu – à l’en croire- que pour ses seules idées, mais en raison de sa personne même, ce qui pour tout Maçon est évidemment inacceptable.

 

D’autant que ceux qui le combattent sont évidemment présentés sous le jour le plus noir, hommes sans morale ne cherchant au travers de cette crise qu’à prendre le pouvoir pour eux-mêmes.

 

Et pour que l’illusion soit complète, les dérives de l’ex-Grand Maître sont présentées comme des « avancées maçonniques » suffisamment importantes pour justifier ses actes aux yeux de ses victimes.

 

Sentiment de confiance, hostilité envers ses détracteurs, conceptualisation idéologique de ses actes, « amour » affiché pour ses Frères, tous les mécanismes sont en place pour que se développe chez ces victimes le syndrome de Stockholm.

 

Réaction inconsciente de l’individu, ce syndrome obéit à un instinct de base, celui de la survie. Dans les discours catastrophistes qui nous sont délivrés depuis plusieurs mois, la peur du chaos qu’entraînerait le départ de l’ex-Président, la mise en faillite de l’Association n’ont servi qu’à amplifier cette peur, comme en témoigne le dernier avatar du paiement des cotisations.

 

Le développement de ce syndrome ne semble avoir d’autre objectif que de protéger de leur propre angoisse ceux qui pensent annihiler un danger (qui reste malgré tout toujours présent) en entrant en sympathie, voire en contagion émotionnelle avec leur nouveau maître.

 

S’il est légitime de chercher à sauvegarder les valeurs de la GLNF en lesquelles nous croyons, on ne peut envisager un seul instant d’éprouver la moindre sympathie pour celui qui n’hésite pas à dire –fût-ce même sur le ton de la plaisanterie- devant ses thuriféraires «  Les Frères ne m’aiment pas, peu importe, je ne les aime pas non plus ».

 

Ces propos non destinés à être rendus publics, mais pourtant avérés, doivent inciter tous ceux qui porteraient encore une quelconque estime à cet homme à s’en écarter sans délai, et surtout sans la moindre culpabilité, car il est l’unique responsable de la situation actuelle." (Fin de citation)

 

Si, comme certains des frères qui nous adresse régulièrement des commentaires, vous trouvez que les choses n'avancent pas assez vite à votre gré, que nous ne sommes pas assez "actifs", Aidez-nous !


Vous avez, autour de vous, des frères touchés par cette sympathie compassionnelle (ou cette "apathie") envers le principal auteur de tous nos maux (qui parle si souvent des souffrances que NOUS lui faisons subir);

Donnez-vous pour objectif de leur faire "ouvrir les yeux" ... cela vaut pour nombre de GOP qui n'osent pas s'avouer qu'ils se sont laissés abuser et que l'ex GM est un "Triste Sir" ... mais aussi pour des Frères de base.

Travaillons pour préparer le terrain à des prochains votes déterminants pour l'avenir de la GLNF: celui du Souverain Grand Comité et celui de la prochaine AG !

Sans aller jusqu'au "porte à porte" faisons du "Loge à Loge" et n'ayons pas peur d'exprimer nos sentiments... même s'il faut parfois réfreiner nos passions et notre exaspération pour mieux se faire entendre de ceux qui ont encore besoin d'être convaincus !

Prenez en main l'avenir à court terme ... Ne laissez plus Pisan endoctriner les Frères que vous cotoyez !

Il faut que VOUS contribuiez à provoquer la "vague" qui nettoiera les Ecuries d'Augias !


Sirius Black

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

joaben 05/04/2011 12:50


Etrange agressivité ... et divulgation...

Ceux qui me connaissent savent que je n'ai jamais proféré la moindre injure. Il est malhonnnête de me prêter des "injures".
Par contre en effet, vos amis Limousin ont publié sans vergogne appels au viol de Monique Legrand.

J'aurais volontiers tu cette action si ces grossiers energumenes n'avaient en reaction à l'emotion suscitée par leur summum de grossiereté décidé de bannir ... celui qui s'est choqué de leur
forfait !

Alors, Sirius solidarises-toi donc à ces voyous ! Ne publies pas ce message et pretends donc que j'injurie(cette fois-ci ce sera vrai : je traite de "voyous" ceux qui ont fait çà !)

Etrange déviance de vous voir au nom d'une solidarité mal placée basculer dans la même minablerie. Et lâcheté d'interdire le minimum de droit de réponse.


Sirius Black 05/04/2011 12:59



J'informe (la preuve) ... je ne polémique pas, tu comprendras cela, non?


Quant à ce qui a pu être écrit sur un blog Limousin (qui n'a aucun lien avec le notre) ... s'il y a eu excès, c'est condamnable et cela montre bien la nécéssité d'un "filtre modérateur"



nikos 03/04/2011 16:21


Pour carbon14, je peux te dire que le mouvement myosotis ne s'est pas défossé sur une ou deux têtes pensantes. et sirius black saura de quoi je parle. Je ne suis pas toujours d'accord , loin de là,
avec les idées de certains myosotis, mais comment ne pas aller vers eux??? comment valider les errements de ces dernières années? Les mêmes errements que nous avons vus en province. Je suis
convaincu, que Maitre Legrand ne pourra faire autrement que d'écouter la voix des frères, même la silencieuse qui a simplement envie de ne plus avoir honte d etre frère à la GLNF.
Par ailleurs Joaben j'ai du shooter deux de tes réponses qui diffamaient AJ. attention dans tes affirmations


Sirius Black 03/04/2011 17:28



Cher collègue NIKOS, j'approuve totalement ton initiative d'avoir "mis à la corbeille" le commentaire de Joaben qui risquait de nous valoir, à nous, du "papier bleu".


Mes frères, pensez à cela quand vous écrivez sur les blogs : la publication d'injures (sans aucune forme d'humour) et pire d'affirmations diffamatoires nous rend, nous, passibles de
condamnations lourdes en justice. Ce n'est donc pas de la "censure" mais une condition pour conserver la liberté de vous informer de tout !


Enfin, pour toi NIKOS, sache que Joaben et Carbon 14 sont un seul et même correspondant



carbon14 30/03/2011 12:47


Sirius.
Loin de moi de minimiser les merites FMR-Myosostis. Ils ont mené et brillement gagné des batailles judiciaires.
Beaucoup se sont mouillés et se sont trouvés suspendus.(NB : je suis moi aussi suspendu).

Cela les excluent-il de toute remarque, interrogation ?

Quand je parle de se "défausser", c'est le refus Myosostis de vouloir organiser une resistance, autre que judiciaire. Je connais bien BC et Anaxagore, qui ecrit d'excellents articles, c'est le cas
de celui-ci mais ne supporte aucune remarque. Ensuite, il procede sur son blog comme les stifaniens à la GLNF : bannissement definitif de la personne.

Pour ce qui est des proces en diffamation contre des Myosostis :

- soit ils ont publié des fausses informations diffamantes en ne vérifiant pas et il est normal que Stif et Foelner reagissent.(NB : j'avais attiré l'attention sur les mefaits du dechainement
d'attaques contre les personnes totalement inutiles). Dernierement, Limousin a validé des commentaires d'appels au viol de Me Legrand ! Faut pas venir pleurer après !

- soit ces informations sont vraies, ils en ont les preuves et ils ont bien fait de les publier et personne ne leur reprochera.

NB : Moi aussi, je me bats pour l'option interne à la GLNF. C'est pourquoi, ce n'est pas dans une fuite dans des structures federatives(comme en Limousin), ni au travers de decisions de justice
exterieures(nous avons deja tout gané), ni dans des actions vilontes, ni dans des gemissements sur blog que nous gagnerons.

Mais en nous comportant en vrais FM, en loge, dans la GLNF. Pourquoi est-ce le plus difficile ?


Sirius Black 30/03/2011 13:06



That is the question !


(comme tu aimes prendre tes responsabilités, je te laisse celle de ton appréciation "personnelle" sur Anaxagore ... il dispose, bien sûr, du droit de réponse sur ce blog)



Le Franciscain de Bourges 30/03/2011 10:26


Il n'y a pas de syndrome de Stockholm ni d'imbéciles heureux
Mes BAF malgré la tonne de boulot qui m'attend aujourd'hui, je prends la peine de réagir à l'article paru sur le syndrome de Stockholm. En effet, je ne suis pas certain de la pertinence de la
métaphore. Ce syndrome se développe chez des personnes enfermées et vivant avec leurs bourreaux... Or tout maçon que nous soyons :
- nous sommes entrés volontairement en FM, même si ce n'est pas en toute connaissance de cause;
- nous sommes libres de partir à tout instant sans rendre de compte à qui que ce soit;
- nous sommes loin du ou des bourreaux présumés avec lesquels nous ne vivons pas, par chance pour nous...

L'attitude des Frères visés par cet article et que je regrette tout autant que vous (l'attitude, pas les Frères...) relève d'autres motivations, d'autres réactions... Je n'ai pas pris le pseudo du
Franciscain de Bourges en vain pour ceux qui se souviennent du film comme du livre racontant cette histoire bien réelle du moine allemand et soldat Alfred Stanke.

Les bisounours
Il y a les béats, les ravis pour reprendre l'expression provençale, les niais, les simples, les innocents... Ils sont un peu loin de la réalité et voient toujours la vie en rose. Des bisounours
quoi... Mais je doute fort qu'il y en ait beaucoup en maçonnerie.

Les légitimistes
Il y a les légitimistes : on suit le chef tant qu'il est chef, après on verra... Il y a les militaires (ils sont nombreux dans nos loges), cependant eux ont droit à la clause de conscience, c'est
statutaire... Mais il n'y a pas seulement que les militaires que je ne veux pas stigmatiser car ils sont aussi pour un certain nombre a être entrés en résistance, à FMR ou ailleurs. Et si ces
Frères-là restent légitimistes, c'est peut être qu'ils cachent là leur sympathie pour une forme de pouvoir fort que voulut incarner tant qu'il fut GM de la GLNF Monsieur Stifani. Qui sait ?
Rappelons néanmoins que l'archétype de la résistance fut quand même un militaire au nom des valeurs qui étaient celles de son pays autant que les siennes.

Il y a aussi parmi ces légitimistes, les managers, les amoureux de l'action, de l'efficacité, des décisions... C'est un réflexe, un mode de vie voire une pseudo éthique. Se noyer (se perdre ?) dans
l'action avec comme leitmotiv l'efficacité, la performance. C'est dans l'air du temps... A ceux là, je leur dirais que l'obédience maçonnique n'est pas une entreprise et elle n'a rein à produire ou
à vendre. Vous vous êtes trompés de boutique. C'est une association d'hommes libres qui n'a que faire de la rentabilité, du marketing voire de son développement comme de son positionnement sur le
marché de la FM...

Les cocus
Et il y a les cocus. Oui, permettez au pauvre religieux que je suis d'être trivial ce matin. Cocu. Oui mes Frères, comme moi vous avez le sentiment d'avoir été trahi, d'être les cocus dans un
vaudeville dont on connaît bien les auteurs autant que leurs intentions désormais. C'est grâce d'ailleurs à la très mauvaise interprétation de l'acteur principal : Monsieur Stifani. Comment Claude
et Jean-Charles doivent se mordre les doigts d'un tel choix qui casse leur baraque et leurs projets... Voilà des années que vous maçonnez, que nous maçonnons ensemble, pour notre plus grand plaisir
d'abord et pour notre amélioration personnelle ensuite espérant par là contribuer à l'édification du temple et par voie de conséquence à l'amélioration de notre société si tant est que cela soit
possible.
Nous sommes entrés en FM avec une forte attente, un désir et sans doute aussi un espoir immense voire une espérance folle en misant sur la fraternité, la tolérance, l'écoute, l'ouverture, la
justice, la clémence, la compassion, la charité... en rupture avec un monde profane qui ne nous satisfaisait pas totalement de ces points de vue là. Mais la réalité récente de la gouvernance de la
GLNF fait éclater une toute autre réalité chez ceux qui auraient du être des modèles, des guides qui tracent la voie non par leurs discours (celui de Jean Charles Foellner est là pour en
témoigner), mais par leur exemple. Les faits sont là connus de tous et je ne parle même pas de ceux qui nous sont inconnus et qui ont de grandes chances de le rester (voir les missions occultes en
Afrique par exemple dont on nous soupçonne, nous GLNF tout comme le GODF d'ailleurs).
Oui, un matin on se réveille avec la gueule de bois... On a l'impression d'être en plein un cauchemar... En effet, nous ne sommes pas extérieurs au drame qui se joue. Nous en sommes aussi les
acteurs et non pas les spectateurs. C'est ce qui change tout.

Alors il y a deux sortes de réactions :
- la première est de réagir en considérant que c'est insupportable, contraire à nous valeurs, contraire à ceux que nous sommes venus quérir en FM, contraire à ce que nous ne sommes pas prêts
d'accepter dans notre vie profane : le mensonge, la dissimulation, l'hypocrisie, la haine, la recherche du pouvoir et des honneurs pour affirmer sa propre grandeur et masquer sa petitesse morale,
le parjure, le cynisme, le non-respect des lois de la République, la manipulation,... On prend alors conscience qu'il s'agit d'un hold up voire d'un viol qui nous touche au plus profond de
nous-même. Une entreprise de confiscation de la GNLF pour des intérêts qui ne sont en rien maçonniques. Bref tout cela est ressenti comme une trahison. Alors, je prends les armes et j'entre en
résistance sous une forme ou sous une autre en respectant mes Frères si possible et notre vie en loge dont l'harmonie est quand même menacée ne serait-ce que par la répercussion au niveau
provincial de toutes ces forfaitures...

Et puis, il y a ceux qui continuent dans la droite ligne sinueuse de Monsieur Stifani alors qu'ils sont bien conscients en leur for intérieur de la réalité des choses, des erreurs, errements et
fautes. Mais ils ne peuvent ni ne veulent se l'avouer. Ils ne veulent pas s'avouer à eux-mêmes et aux autres qu'ils se sont trompés surtout quand on apprend que le processus de dévoiement qui est
aujourd'hui mis au grand jour (merci Monsieur Stifani) durent depuis des lustres... Dévoiement : le mot est juste; il signifie inclinaison par rapport à la verticale... Cela doit vous rappeler
quelque chose non ? Oui, mes BAF, il est difficile d'admettre pour son égo, que nous nous sommes trompés et que nous avons été trompés, roulés dans la farine comme des bleus que nous ne sommes pas
dans le profane. Alors pour faire bonne figure, vous continuez à soutenir l'insoutenable. cela évite de vous avouer tout cela. Je vous comprends... Moi aussi je n'ose pas dire à ma Mère que je suis
encore à la GLNF et encore moins à mes amis... Heureusement mon voeu de chasteté m'évite d'avoir à en parler à une compagne. Je sais mes BAF que vous êtes malheureux, tiraillés voire
schizophrènes... Je vous plains de tout coeur, mais il vous faut trouver en vous la force de vous extirper de ce mal là sinon il en va de votre santé mentale. Oui, je pèse mes mots pour une fois...
Vous êtes en train de vous détruire vous-même en vous enfermant dans un autisme qui n'a pour but que de masquer la réalité. Le réveil va être brutal après l'AG, après les décisions des tribunaux,
après les audits, après l'exclusion de l'ancien TRGM Stifani et de ses comparses... Qu'allez-vous devenir ? Je sais que vous n'êtes pas des imbéciles heureux, mais des Frères en souffrance, en
souffrance comme nous de cette trahison inqualifiable et qui met en cause peu ou prou notre responsabilité. Soutenir ou contester, c'est bien en fin de compte, au-delà de la santé mentale, un
positionnement en termes de responsabilité et d'éthique. Mais seuls les hommes libres en sont capables, pas ceux encore emprisonnés dans leur camisole.

Les schizophrènes
Et enfin il y a les schizophrènes patentés : ceux qui disent qu'ils sont contre contre Monsieur Stifani, le GMP... mais qui font tout comme s'ils étaient les suppôts et les bras séculiers d'un
pouvoir désormais illégitime, inique et pervers. Je ne donnerais pas les noms, mais vous les connaissez comme moi. Leur cas hélas ne relève pas de mes compétences... Je leur souhaite simplement un
bon électrochoc.

Est-ce que j'ai été assez clair ce matin malgré mon abus de vin de messe ?

Je vous aime mes Frères.
Le Franciscain de Bourges

NB : Et même enrôlé de force dans une armée menant un combat douteux, le franciscain de Bourges a su au risque de sa vie, témoigner des valeurs qui étaient les siennes et qui sont peut être les
nôtres... Qui sait ?


Sirius Black 30/03/2011 11:29



Ton analyse me séduit (le terme de "Hold-up" me rappelle le "casse du siècle" ... même région et même fascination de certains pour l'auteur), elle cerne très bien les différentes
catégories de Frères n'ayant pas encore rejeté l'exGM (celle sur les cocus est particulièrement savoureuse et exacte).


Juste 2 remarques: Le 1er "pouvoir" de STIFANI, on a vu qu'il était exercé en distribuant à certains et en retirant à d'autres les "hochets" ("Hoschée ! Hoschée! Hoschée !) Il suffit de
ne pas y être sensibles pour s'en abstraire.


Le second pouvoir, c'est de collecter des sommes collossales et d'en disposer sans véritable controle (pas de contre-pouvoir ... voir Wagram et Frais de Représentation)! Et là, ON NE PAYE
PLUS ! Dans certaines Loges, il a été décidé que même si les cotisations redevenaient "légales" (par décision de Justice) les Frères n'enverraient plus JAMAIS d'argent à l'équipe actuellement en place à Pisan



carbon14 30/03/2011 09:24


De quel mouvement parles-tu, Nikos ?
Du jugement en cour d'appel ? d'une possible AG ?
Je regrette que les Myosostis se defaussent de ce choix sur les freres individuellement.

Les choix existent deja : partir dans une autre obedience, monter des "federations", partir ... Là c'est en effet un choix individuel.

Par contre, la lutte contre Stifani est collective. Si nous voulons, dans le cadre de la GLNF, remettre cette obedience sur les rails, ce n'est pas en attendant des miracles judiciaire ou une
soudaine mansuetude du Stif qu'on y arrivera.
C'est en luttant, a chaque occasion, dans chaque loge. Désolé, mais pour cela il faut que les Myosostis se decident à agir, coordonner.

Apres un feu de paille ligerien d'appel a resistance il y a 2 semaines, tout est retombé. On s'endort, commente l'actualité, fait des incantations sur blog pour qu'il parte.

Pardonnes-moi de ne croire au côté décisif que sur du réel ...


Sirius Black 30/03/2011 10:56



(Nikos te répondra sans doute aussi, puisque c'est lui que tu interpelles.)


Sache déjà que, comme toi, nous avons notre liberté ... et qu'ainsi nous ne sommes pas des clones d'Anaxagore ni de qui que ce soit. Peu m'importe ce qu'il fait sur son terrain (je ne
connais ni la personne, ni le contexte): Moi, je lis un texte de lui qui me parait présenter un intérêt pour tous (au niveau réflexion): Je le
mets en ligne, sous sa signature, et suis prêt à répondre aux commentaires qui nourriraient le début sur les idées exprimées.


Quant à dire que les Myosotis "se défaussent" sur les Frères ... c'est fort de café ! Les Myosotis prennent, au contraire, tous les risques (voir les 6 procès en cours et les 300.000 €
réclamés à 6 modérateurs par STIFANI et FOELLNER). Par contre, on espère des Frères que CHACUN prenne aussi ses responsabilités et ne reste pas "spectateur" du combat.


Les "choix" dont tu parles existent depuis toujours. Nous nous battons pour qu'il y ait une AUTRE option, INTERNE à la GLNF pour mettre fin à cette décadence qui nous fait honte
!


Enfin, concernant les conséquences de l'Appel ... reporte-toi au long débat dans les Commentaires de l'article précédent.


Bien fraternellement