"Legrand écart"... c'est du Passé !

Publié le par Sirius Black

 

Depuis la nomination en Janvier de M°Legrand, la clarté de ses intentions et des actes qu'elle entendait poser a été terriblement troublée par le fait que, même si les représentants de FMR vous faisaient un compte-rendu qu'ils voulaient fidèle et honnête des réunions tenues avec elle, Pisan, inévitablement, sous une forme quelconque (Brèves ou Lettre du GM) contredisait, dans les jours qui suivaient, nos affirmations, parfois sous couvert d'un document pouvant même émaner de M°Legrand ... et cette dernière ne contredisait jamais publiquement ni l'un ... ni encore moins l'autre.

On comprends que la grande majorité des Frères aient pu su demander QUI CROIRE ? QUI BLUFFE ? : 

 

Pour la première fois , suite à leur entrevue déterminante du 28 juillet, les représentants de FMR ont tenu à SOUMETTRE à M°Legrand le compte-rendu qu'ils avaient l'intention de vous en faire.

 

Vous trouverez donc en annexe :

- le compte-rendu soumis à M° Legrand

- ses observations sur celui-ci envoyées par mail

- les commentaires de Claude SEILER et Dominique MOREAU, suite à ces observations

 

Pour vous en faciliter la lecture ... voici notre analyse du tout:

 

1°) F. STIFANI n'a aucune intention de se retirer.

C'est ce qu'il a répondu à  M°Legrand quand celle-ci le lui a suggéré!

C'est clair, c'est net. M°Legrand nous l'a dit spontanément et elle maintient cette info dans le compte-rendu.

Voici qui remet à sa juste place toute la manoeuvre d'intox d'Ephesse annonçant se remise de mandat au lendemain de la date prévue d'annonce du jugement de la Cour d'Appel ... puis 8j plus tard ... puis sine die !

Le but de la manoeuvre était évident: La GLUA attendait ce départ "complet" pour décider d'un éventuel "retrait de la reconnaissance de la GLNF par la GLUA", ce qu'Ephesse voulait retarder le plus possible.

Nos Frères Anglais sont maintenant fixés (ils l'ont déjà été par les 2 courriers de "réaction" de Stifani à la décision qu'ils ont finalement prises, compte tenu des reports réitérés !)

 

2°) La réunion du Souverain Grand Comité (sous sa véritable désignation de "Comité des Membres de Droit"), nécessaire pour pourvoir à la nouvelle direction de la GLNF ... est bien du seul domaine de compétence de M° Legrand qui devra le présider. Elle ne peut donc plus se "défausser de cette responsabilité" et Ephesse prétendre organiser cela en faisant sa petite cuisine !

 

3°) Pour l'AG , il est dans les intentions de M°Legrand de l'organiser FIN OCTOBRE (elle en précise certains aspects techniques) MAIS elle continue à lier cette AG à la décision de la Cour d'Appel (dans la mesure où celle-ci ne trainerait pas trop).

Ceci pour 2 raisons, 2 questions connexes qui ont été posées à cette Cour d'Appel:

- le périmètre exact du Collège électoral (nous avons dit combien IL ETAIT ESSENTIEL et nécessaire à l'équité de cette AG)

- la disjonction possible ou non (vous connaissez notre position !) des 2 fonctions de Président de l'Asso 1901 GLNF  ... et de GM de l'Obédience.

Nous ne pouvons que comprendre qu'une décision de justice sur ces points serait bien utile pour "prévenir" toute invalidation de la future AG ou des décisions à venir.

 

4°) La Trésorerie de la GLNF devrait être, à ce jour, tout à fait convenable , puisque les audits remis à M°Legrand la plaçait à hauteur de 18 M€ en août 2010,  Soit PLUS d'UNE ANNEE d'ACTIVITE, qu'elle devait être encore très bonne en janvier et que 60% des cotisations 2010/2011 ont été encaissées.

Pour nous, ceci devrait régler (par la négative) la nécessité du paiement urgent d'une contribution quelconque.

Par contre, et c'est le seul (mais GROS) point de divergence entre les représentants FMR et M°Legrand: cette dernière MAINTIENT LE LIEN entre le PAIEMENT de CETTE CONTRIBUTION et le DROIT DE VOTE à la prochaine AG.

Vous le verrez dans le Commentaire de Cl SEILER de D. MOREAU ... nous maintenons, nous, notre position et nous la soumettrons, si besoin, à l'autorité de Justice !

 

5°) Les Audits !

Comme nous vous l'avons toujours dit: les "opérations comptables" sont exactes ... MAIS il est précisé qu'il n'avait pas été procédé à l'appréciation de l'opportunité des dépenses ... ce qui nécessite une "extension" de la mission du cabinet d'Audit ... ce qui a été demandé et nous apparait d'autant plus necessaire qu'il a déjà été constaté:

 

- une SURESTIMATION des BESOINS en COTISATION de 20 % (ce qui explique mieux le magot plus que confortable qui se trouvait dans les caisses de la GLNF)

 

- des ANOMALIES que nous ne laisserons pas dans l'ombre dans les comptes et résultats de SCRIBE et notamment dans l'intégration des recettes des Parkings qui semble laisser considérablement à désirer. Affaire TRES IMPORTANTE à suivre !

 

6°) Une "Réunion de Conciliation" (?) de toutes les parties de l'opposition.

M°Legrand a chargé FMR de suggérer une "LISTE de PARTICIPANTS".

Bien entendu, il s'agit de proposer à Jean MURAT, J-Claude TARDIVAT, Serge TOFFALONI, à des représentants des GMP et des Juridictions des Ordres Initiatiques de se joindre à nous ! Avec l'espoir sincère que personne ne voudra prendre le risque de faire capoter cette opportunité exceptionnelle ... qui risque de ne pas se représenter !

 

Laissons chacun de vous, mes Frères, se faire une première idée ... et réagir sur ce blog !

Néanmoins, constatons, avec plaisir, que VOUS POUVEZ DONNER du CREDIT à CES INFOS ESSENTIELLES !

 

Sirius Black


Compte rendu de la réunion du 28 juillet au cabinet de Me LEGRAND

 

Suite à la lettre recommandée qui lui avait été adressée, consécutive à son courrier du 20 Juillet  de demande de paiement immédiat d’une contribution complémentaire, s‘est tenue  à la demande de Me LEGRAND, une réunion réunissant outre son avocat, Me DUMAINE-MARTIN et Thierry BELLOT du cabinet chargé des audits, messieurs Dominique MOREAU et Claude SEILER, Thierry BREZILLON, Avocat et Jacques CARLES Conseil en Communication. Elle y avait également convié Alain JUILLET.

La réunion s’est ouverte sur le constat partagé qu’il y a désormais un fort risque d’éclatement de la GLNF, d’autant plus que François STIFANI ne cache pas qu’il s’en accommoderait très bien. D’autre part, la perte de reconnaissance des Grandes Loges Régulières constitue un fait nouveau qui remet en cause les principes mêmes de la GLNF.

A l’occasion de cette réunion les points suivants ont été portés à la connaissance des participants par Thierry BELLOT :

1-      La pratique des provisions pour investissements dans les comptes de la GLNF a contribué à surévaluer d’au moins 20% le montant des cotisations annuelles. Selon Thierry BELLOT cette augmentation des cotisations traduit les investissements immobiliers devant être réalisés l’exercice suivant et ce point sera développé dans ses rapports.

2-      La trésorerie disponible à fin 2010 atteignait, tant au niveau de la GLNF que des entités rattachées un montant excédant largement une année d’activité. Sachant que 60% des cotisations ont été encaissées, il n’y a par conséquent aucun problème de trésorerie à court terme. Compte tenu des situations de trésorerie au 31 décembre 2009 (près de 18 millions) et au 31 août 2010 (peu différente), il y a tout lieu de supposer que la trésorerie reste positive comme l’a d’ailleurs déclaré H. SIDERY à Me LEGRAND.

3-       A la demande de Maître LEGRAND, Thierry BELLOT se rapprochera  des services comptables de la GLNF afin d’obtenir toutes les informations utiles pour préciser cette situation. Il examinera les prévisions de trésorerie à fin août 2011 et en fera rapport début septembre.

4-      Les audits seront intégralement remis aux membres FMR-Myosotis requérants et ensuite mis à disposition des Frères. Il est rappelé que les auditeurs n’ont actuellement pour mission que de s’assurer de la conformité de l’application des procédures comptables dans la confection des comptes et la mise en évidence de pratiques sortant des usages et des procédures admis. Ainsi, pourrait-il en être du sur-provisionnement pratiqué depuis des années. En revanche, l’appréciation de l’opportunité des dépenses relève du contrôle interne à l’Association qui a été ces dernières années défaillant.  Dans ce sens, Me LEGRAND a confirmé à Thierry BELLOT le principe d’une extension de sa mission afin d’analyser certains éléments constitutifs d’éventuelles anomalies, et d’en éclaircir les causes et le cas échéant les responsabilités. Thierry BELLOT remettra les rapports dont il sera chargé par Me LEGRAND à celle-ci qui seule décidera d’en assurer la diffusion.

5-      Thierry BELLOT remet aux participants un extrait d’un projet de rapport concernant le compte de résultat et les produits de la Société SCRIBE, qui fait ressortir un certain nombre d’éléments entrant dans la catégorie des travaux complémentaires envisagés. Me Legrand examinera cette extension de la mission du cabinet Bellot, et une demande écrite lui sera d’ailleurs adressée en ce sens dans les prochains jours par l’un des participants à la réunion.

Les autres points suivants ont été évoqués avec Me LEGRAND :

6-      La vente de Wagram a été abordée, pour constater que la prétention de François STIFANI à s’en attribuer l’initiative ne correspondait pas à la réalité.

7-      Me LEGRAND a convenu que la réunion du Comité des membres de droit (version statutaire du SGC) destinée à pourvoir à la nouvelle direction devrait être présidée par elle.  

8-      Me LEGRAND a par ailleurs indiqué que François STIFANI qu’elle a rencontré pour l’inviter à se retirer lui a affirmé que ceci n’était pas dans ses intentions malgré sa déclaration formelle de remettre son mandat au SGC.

Sur le plan des cotisations, les participants ont expliqué à Me LEGRAND  à quel point sa lettre d’injonction avait été mal perçue en l’absence de toute référence chiffrée à une impasse budgétaire qui aurait été susceptible d’apparaître à bref délai. Elle est convenue qu’il y avait pu y avoir une vive incompréhension, et un échange de vues s’est déroulé quant au principe même de l’exigibilité des cotisations et/ou contributions complémentaires.

La proposition de mettre ces contributions sur un compte séquestre hors GLNF sous contrôle du mandataire, dans l’attente d’un vote des cotisations par l’AG, n’a pas convaincu les représentants de FMR- Myosotis, car outre des difficultés certaines de mise en œuvre, la nécessité financière n’existe pas à ce jour.

Enfin, au niveau de l’Assemblée Générale, Me LEGRAND envisage la possibilité de la convoquer fin octobre, (avec mise en place d’un vote sécurisé par boîtier informatique) afin d’initier le processus visant à doter la GLNF d’une équipe dirigeante issue d’un vote majoritaire, et de statuer sur les comptes et les budgets après prise en compte des audits et des enseignements qu’il conviendra d’en tirer. Les participants notent les réserves de Me LEGRAND quant à la fiabilité des listings que pourrait lui fournir la direction administrative de la GLNF en vue de la réunion d’une AG. Elle confirme par ailleurs qu’en cas d’incident de séance d’une AG sous sa présidence, elle serait dans l’obligation de donner suite à une demande de mise au vote de la révocation de François STIFANI.

En toute hypothèse, il ressort des échanges qu’une réunion de l’assemblée générale avant la  décision de la Cour d’Appel serait problématique compte tenu des questions posées à la Cour sur le périmètre exact du collège électoral et le rapport entre les fonctions de Président et de Grand Maître.

De ce fait, le projet d’une nouvelle réunion après l’audience de procédure du 8 septembre est évoqué par Me LEGRAND

 Fin de Citation

 


 Monsieur le Président de FMR,
Le compte rendu général de la réunion qui s’est déroulée le 28 juillet que vous m’avez adressé ne relève d’aucune modification particulière. Il est conforme aux sujets abordés et traités à l’exception de :
- je réitère que le règlement des cotisations ouvre droit à la qualité de votants aux Assemblées Générales extraordinaires et ordinaires.
- Vous évoquez des incidents qui pourraient survenir lors de l’assemblée générale que j’ai pour mission de convoquer fin octobre 2011, par application de ma mission judiciaire je n’ai pas qualité afin d’interpréter la révocation du Grand Maître Stifani
Je vous rappelle qu’en septembre j’organiserai avec vous-même un ultime rendez-vous de tentative de conciliation au siège de la GLNF, en présence de toutes les parties opposées avec pour seul point à traiter « Rapprochement et réconciliation entre toutes les parties opposées afin de reconstruire par un idéal commun retrouvé la Grande Loge Nationale Française »
Me Monique LEGRAND Mandataire de la GLNF
  mail du 03/08/2011

 

Nous avons reçu l'aval de Me LEGRAND sur le compte rendu de notre réunion du 28 juillet (voir son mail ci-dessus). 

Ainsi, nous avons au moins la certitude qu'aucun démenti par Brèves interposées ne viendra une fois de plus jeter le doute.

 

Deux remarques sont faites cependant par le Mandataire ad hoc.

 

La première est une réitération de sa position sur le paiement de cette fameuse contribution exceptionnelle, qui a effectivement fait l'objet de très vifs débats, sans que nous puissions à ce stade arriver à un quelconque compromis. Notre position reste inchangée, et nous considérons, pour des raisons déjà largement évoquées, que le règlement de cotisations non votées ou celui d'une contribution ne saurait toucher au droit de vote des membres d'une association. Si les menaces exprimées en ce sens devaient être mises en œuvre, les tribunaux seraient saisis.

 

La seconde remarque de Me LEGRAND est exacte, elle ne peut «interpréter» la révocation de François STIFANI. Ce dont il était question est le fait que, présidant une Assemblée Générale, elle ne pourrait s'opposer à une demande de vote sur une révocation, et qu'elle y donnerait suite, ainsi qu'il est dit dans le compte rendu.

 

En ce qui concerne la réunion envisagée par Me LEGRAND après la mise en état prévue par la Cour d'Appel pour le 8 septembre, elle nous a demandé de lui fournir une liste de participants représentatifs de l'opposition.

 

C'est pour nous l'occasion de faire une nouvelle fois appel à une union nécessaire, que nous avons jusqu'à présent proposée sans succès.

Alain JUILLET, Jean MURAT, Serge TOFFALONI, deux représentants des GMP... en plus des interlocuteurs FMR et Myosotis devraient être de cette réunion.

Jean-Claude TARDIVAT, ainsi que d'autres représentants des Rites, s'ils le jugent possible ou souhaitable, pourraient à notre sens y participer aussi.

Nous contacterons donc dans les prochains jours tous les intéressés afin de discuter avec eux des modalités et surtout recueillir leur accord de principe.

Certes nous n'en sommes pas encore au Comité de Refondation, et même si le terme de « conciliation » employé par Me LEGRAND nous semble peu en phase avec la situation, nous avons depuis le début de cette lutte, appliqué le principe que tout effort en vue d'une solution à cette crise était de notre devoir.

 

C'est sans doute le cas ici, puisque la Régularité et la Reconnaissance, bases incontournables des Devoirs du Maçon (préambule de nos Statuts et Règlements), sont aujourd'hui perdues.

Retrouver ces fondamentaux de notre obédience reste l'objectif du plus grand nombre, quels qu'en soient les modes d'expression, et montrer au Mandataire notre détermination commune nous semble nécessaire, même si ce n'est qu'une étape.

Claude SEILER et Dominique MOREAU

 

Commenter cet article

Stolkim 08/08/2011 23:37


Je me demande si nous n'avons pas tiré le mauvais numero avec M° Legrand. En effet si elle admet que les finances sont bonnes, pourquoi exige-t-elle encore cette contribution sous peine
d'impossibilité de voter. Malgré les avancées obtenues, j'ai l'impression qu'elle considère que STIFANI est toujours le Grand Maitre. Est-ce que je me trompe ?


Sirius Black 09/08/2011 10:42



Non, malheureusement. Nous ne pourrons jamais compter sur M° Legrand comme "alliée" ... elle persiste à trouver que STIFANI qui avait su être charmeur lors
de leurs premiers rapports est, selon son expression "un homme du monde" ! Quand on connait le personnage, c'es, pour le moins "cocasse".


Par contre, elle a une mission à accomplir et le Juge lui a donnée une date limite pour l'AG. Elle est donc bien obligée de rechercher avec toutes les
parties des modalités "possibles". Mais je n'ai plus aucune confiance. Nous devons néanmoins être auprès d'elle ... à l'affut de toute info



CPF 07/08/2011 20:43


Mes BAF
Si je comprends bien, grâce à Me Legrand et à sa politique attentiste, on reprend les mêmes et on recommence !
Fraternellement
CPF


Sirius Black 07/08/2011 21:56



OK pour "sa politique attentiste" ... mais tu occulte le fait que c'est bien la première fois qu'elle CONFIRME (par mail) des écrits indiquant ses intentions en ce qui concerne le SGC,
une prochaine AG et "la face câchée" des Audits ... et là, ce n'est pas rien !



Han Solo 07/08/2011 19:29


Mon TCF Sirius,
La position de M° Legrand est en effet clarifiée et nous ne pouvons que nous en réjouir...
Cependant, il n'y a toujours pas l'ombre de la queue d'un soupçon de sortie de tunnel : la position de l'Ex-futur-ancien-nouveau-reconduit-réélu-démissionnaire (je sais: on s'y perd) reste la même,
c'est-à-dire obscure, avec - si ce n'est une volonté de nuire - un gros pouvoir de nuisance...
Il continue à s'accrocher (et persistera) car il n'a (semble-t-il)strictement rien à f.... de nos idéaux maçonniques, si ce n'est un processus alchimique de transformation de nos vulgaires
capitations en or pour quelques initiés !...
J'ai dit.
Bien Ft...


Sirius Black 07/08/2011 21:52



Sur le "personnage" je crains que tu n'aies raison ... par contre la perspective de regroupement en Union des Loges Régulières reste, plus que jamais, une issue ... dans la mesure où, si
nous sommes suffisamment nombreux, nous serons "reconnus" par les GL Etrangères, alors que la GLNF DE Stifani, elle, n'a aucune chance de recouvrer cette Reconnaissance après la façon dont
Ephesse s'est lui-même "démasqué" par son attitude face à la suspension "provisoire" de la GLUA