LES ASSISES DE LA REFONDATION

Publié le par Sirius Black

UN WEEK-END HISTORIQUE

De grands pas ont été faits vers une possible sortie de crise et le week-end du 4 / 5 février 2011 sera à marquer de « trois » pierres blanches.

- La première fut posée vendredi soir par la 3ème Déclaration Solennelle Commune des Ordres Initiatiques réguliers.

Nous vous renvoyons à ce texte (publié sur la blog « La Lumière ») qui concluait que « pour l’ensemble des raisons exposées, les Juridictions signataires déclarent considérer la chaire de Grand Maître de la GLNF comme VACANTE depuis la démission du GM » et « que la persistance du TRF F. STIFANI dans son attitude ne peut avoir pour SEUL effet que d’aggraver la crise historique que subit l’Obédience …et faire obstacle au retour à la sérénité … prenant ainsi la responsabilité de laisser les troubles perdurer et s’aggraver … au risque de la perte de sa régularité et de sa reconnaissance internationale ».

Comme vous le voyez … c’est du lourd… et ce, venant de la part des plus hautes autorités morales maçonniques, pas d’excités du compas !

- La seconde fut la participation massive de FF de tous horizons aux Assises de la Refondation organisées par FMR à Montreuil.

La « désinformation pisanesque » a fait très fort, faisant courir le bruit que Maine-Atlantique avait dû annuler son car parce …qu’ils n’étaient que 3 !!! Il y a 32 témoins pour attester qu’il y avait dans ce car 32 FF qui en ont retrouvé, sur place, 11 autres, arrivés par leurs propres moyens : 43 FF pour 37 Loges, avec, il faut le reconnaître aucun GOP actif et une représentation pauvre des Loges nantaises. N’ayons crainte, leurs chefs rejoindront le mouvement quand la victoire se dessinera.

Autre méga mensonge : Pisan annonçait à 15h qu’il n’y avait que 300 participants, quasiment tous parisiens. Le compte exact était facile à faire (je l’ai fait) : à 14h45, il y avait 57 rangs de 30 sièges complètement remplis, donc au moins 1700 FF présents dans la salle (rappelons que le GM avait réussi à attirer 73 FF seulement à ses « Rencontres » du 3 et 4 décembre dernier, sur le Thème « Construire ensemble une FM pour notre Temps ». Il faut dire qu’il avait choisi des sujets complètement surréalistes comme « En quoi la GLNF peut faire rêver ? » (si, si, c’est vrai … c’est dans Actualité !) et il avait fait éditer 2.000 plaquettes … à vos frais, bien sûr !. Notons que samedi, plus des 2/3 des FF venaient de Province (se levant à l’appel de l’animateur, Jean-Claude B.).

La preuve était ainsi faite qu’en moins de 15jours, avec des moyens financiers dérisoires, on pouvait organiser à Paris ou Périphérie une AG  représentative, dans le calme et une parfaite sécurité. Si Pisan (ou l’Administratrice) doutaient de pouvoir y parvenir, qu’ils prennent conseil auprès de FMR..

- La troisième fut la qualité, la dignité et la fermeté du contenu des interventions.

J-Cl.B. a d’abord montré comment, subrepticement, par des petites retouches aux Statuts, notamment en 2008, nous avons glissé vers une confiscation par le GM de tous les organes du pouvoir … pour en faire un Maître, non pas d’Excellence, mais Absolu !

Ex : Savez-vous que, depuis, « la qualité de membre de la GL NF peut se perdre par manquement … à la délicatesse », ce qui autorise toute lettre de cachet du monarque !

Il est impossible de résumer en quelques lignes plus de 3h de débat intense, synthèse de plus de 5.000 contributions de FF,.

L’idée maîtresse est d’inverser la pyramide des pouvoirs et de faire de la LOGE le centre de l’Organisation (elle est déjà le lieu de notre initiation, le creuset de nos travaux et l’athanor de notre transformation).

L’Obédience doit être contrôlée par les Loges et non l’inverse !

Les conséquences d’un tel principe sont multiples : citons, en vrac :- autonomie financière partielle (et totale en ce qui concerne le Tronc de la Veuve) – Installation du V.M élu par le V.M. en chaire – Absence de tabliers autres que ceux du Rite, sauf pour les GOP « en mission précise » - Participation des Loges (par 2 délégués élus) à toute élection constitutive de la Hiérarchie (GMP, GM GLNF) – Autorité spirituelle des Ordres initiatiques pour chaque Rite et respect d’un Rituel commun (l’Initiatique n’est pas du domaine de l’Obédience) – Retour aux Statuts de 97 et de 86 – Le GM doit être « un Sage parmi les Sages » , le « Primus inter Pares » (alors qu’aujourd’hui il prétend « incarner » l’Obédience) - il doit seulement la représenter avec discrétion et user de nos moyens financiers avec mesure et sous contrôle – Une procédure de révocation possible en cas de nécessité doit exister dans les Statuts – d’autres Contre-pouvoirs sont prévus….etc, etc …

Toutes ces interventions se sont faites dans le calme, même si certaines ont déchaîné des tonnerres d’applaudissements.

Elément très apprécié de l’Assemblée : à aucun moment la discussion n’a pris l’allure d’une campagne électorale pour 1 ou plusieurs futurs candidats à la GMaîtrise. Enfin, il a été répété que le changement prochain de gouvernance ne donnerait lieu à aucune « chasse aux sorcières » telle que nous la connaissons sous l’ère actuelle.

Le dernier intervenant a été le Bâtonnier TEITGEN, le très brillant avocat de FMR, qui a démontré avec un enthousiasme communicatif qu’aujourd’hui :

-         Il n’y a plus juridiquement de Grand Maître, même si FS prétend le contraire

-         L’élection du prochain GM passera encore par le filtre du SGC mais le dernier mot reviendra à l’AG chargée de ratifier ou non ce choix. Si le SGC validait à son niveau un candidat qui ne serait pas susceptible d’obtenir la majorité en AG, ce serait ce SGC qui porterait la responsabilité de plonger la GLNF dans une situation de déshérence totale, à laquelle elle risquerait de ne pas survivre.

-         En l’état actuel, il est impossible de sanctionner de façon quelconque une Loge ou un F qui ne paierait pas la cotisation 2011 (encore à voter).

-         Enfin, et sous les acclamations, il a indiqué que, pour que la GLNF retrouve sa dignité sur le plan national et international, il faudra, une fois la nouvelle gouvernance en place, mettre en cause les responsabilités personnelles en cas d’abus éventuels qui seraient mis au jour.

Une Marseillaise chantée à pleins poumons par près de 2.000 FF a donné le frisson à chacun et nous nous sommes séparés gonflés à bloc pour retourner porter la parole dans nos Provinces.

Il faut sauver notre GLNF (c’est encore possible) … mais pas le Soldat STIFANI !

Sirius Black

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jean goychman 10/02/2011 22:09


Mon frere Sirius
Ne penses tu pas que c'est justement cette attitude qui consiste à ne pas vouloir voir qui nous a conduit à cette impasse?
C'est en effet beaucoup plus simple. Bien sur que les commentaires n'engagent que leurs auteurs, ou du moins ceux qui s'engagent ou qui posent des questions..


Sirius Black 11/02/2011 00:52



Cela s'appelle "l'aveuglement"



jean goychman 09/02/2011 18:11


Moi non plus au niveau de ma loge ou des loges soeurs et je me demande simplement si nous avons besoin d'une obedience en tant que telle.
Jusqu'a present nous avons cotisé au niveau de la GLNF, mais quel est le service rendu? Je soutiens que nous pouvons fonctionner en loges libres et souveraines et avoir les mêmes échanges entre
nous tous.
Quant à la regularité, a laquelle certains d'entre nous paraissent tres attaches, c'est un peu le miroir aux alouettes. J'ai visité quelques loges a l'etranger et personne ne m'a demandé de quelle
obedience je venais...
On prend contact avant et tout se passe bien.


Sirius Black 09/02/2011 19:50



Comme chacun des commentaires, celui-ci n'engage que son auteur.



jean goychman 09/02/2011 11:43


Je vous joins copie d'un commentaire que j'ai rédigé sur LML
Je partage ces interrogations avec beaucoup de FF de ma loge et probablement beaucoup de FF d'autres ateliers.

"La démarche engagée me parait salutaire. Cependant j'ai encore quelques doutes sur la possibilité de reconstruire quelque chose fonde sur la GLNF.
Nous avons longtemps cru (du moins en ce qui me concerne) que la GLNF n'etait qu'une obedience maçonnique.
J'ai peur que la realité soit différente.
Je voudrais en particulier savoir quel a été le role exact des americains (OTAN)au sein de la GLNF et pourquoi est-ce le général LEMNITZER (operation NORTHWOOD)qui a posé la 1ère pierre de Bineau
?
De quelle organisation parlait le Grand Porte Glaive P Marion (ancien patron du SDECE)comme étant "lovée dans la GLNF"?
Pourquoi la GLNF semble mêlée a tant d'"affaires africaines"?
N'est-il pas temps de clarifier tout cela?


Sirius Black 09/02/2011 13:33



Tes questions dépassent de loin mon niveau de compétence. Moi, je vois le travail fait dans les Loges qui fonctionnent et où je ne décèle aucune ingérence étrangère.  Ce sont les
Loges qui doivent faire l'Obédience et pas l'inverse comme actuellement.



le sacristain de Chartres 07/02/2011 12:47


Faut-il encore reconnaître aujourd'hui Jean Mimi une quelconque légitimité, Monsieur Stifani ayant démissionné et donc de facto n'étant plus grand maître ?
Si j'étais des officiers provinciaux actuels, j'en profiterais pour rendre mon tablier, une bonne occasion pour nous rejoindre... Bon, je dis quand même à notre BAF JD, assistant GMP pour le Maine
et Loire pour une fois de faire ce qu'il dit : démissionner définitivement de tout poste provincial, il a bien droit à la retraite quand même... Bon pour les Nantais, faudrait quand même sortir de
votre isolement voire de votre suffisance ou votre superbe. Nous avons besoin de tout le monde sauf les renégats qui se sont mis dehors tout seul, pour reconstruire.
Merci à JB pour sa contribution à notre déplacement.
Le sacristain de Chartres.


Frère Tuck 07/02/2011 11:41


Je n'ai pu me rendre à Paris mais les Frères que je connais en sont revenus enthousiastes.
Une chose m'intrigue: Nos Grands Officiers Provinciaux (une trentaine, si je ne m'abuse) ne se sentent-ils pas concernés par l'avenir de la GLNF pour qu'aucun n'ait été présent, ne serait-ce que
pour s'informer et mieux appréhender la situation actuelle ?
Ils persistent à ne pas vouloir d'autres sources d'information que les sornettes de Stifani ?
Leur Grand Manitou n'a plus aucune légitimité, il a été désaisi de tout pouvoir administratif et donc eux aussi.
Qu'ils ne s'étonnent pas de ne plus être les bienvenus dans la plupart de nos Loges. Du coup,ils ne voyagent plus . Que font-ils,à part se regarder dans leur miroir le soir revêtus de leur beau
tablier bleu et de leurs médailles?
Et pourtant, je suis certains que tous ne sont pas des Stifosi. Pourquoi ne cherchent-ils pas, dans l'évolution actuelle, à rectifier leur erreur de jugement bien pardonnable et à reprendre, avec
la grande majorité des Frères de Maine Atlantique le chemin de la reconstruction. Il y a du boulot pour tout le monde.