PAROLES, PAROLES, PAROLES (chanson prémonitoire de Dalida)

Publié le par Kazantzakis

PAROLES, PAROLES, PAROLES (chanson prémonitoire de Dalida)

A ceux qui nourissaient encore des illusions, l'article du Point: « Les Jolis Profits de la Grande Loge » aura fait mal et les paroles de Dalida leur reviendront peut-être en mémoire:

« Encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots » ou plutôt « encore des maux, toujours des maux, les mêmes maux ».

En effet, nous avons eu la curiosité de relire le 1er Editorial du GM J-C F, tout juste installé (Actualités N°89, de juillet 2002). Nous vous en livrons quelques extraits, ils sont … confondants !

Titre: «  Je suis fier d'être franc-maçon »

...Pour ma part, j'ambitionne de remettre de l'ordre dans la Maison et, pour cela, il est indispensable que chacun d'entre vous adopte la même résolution.

J'ai déjà déclaré que le temps m'avait permis d'observer, d'analyser nos problèmes et leurs origines. Ma conclusion est qu'il faut en permanence se remettre en cause, « rectifier ».
Notre avenir exige dès aujourd'hui un changement de mentalité. »...

C'était apparemment bien parti, voyons un peu plus loin:

« Il faudra bien employer les ressources:

-        Dans cet esprit, j'afficherai un souci d'économie, tant au niveau du siège que des Provinces et des Loges.

-        Je veillerai à ce que les fonds provenant des capitations soient employés avec justesse, mesure, sécurité et opportunité.

-        Je solliciterai une limitation des dépenses de « représentation » ….. »

Incroyable, mais authentique. C'était AVANT les 2 mandats de J-C F et 3 ans de l'actuel GM. Décidemment Dalida avait bien raison de chanter:

« des mots magiques, des mots tactiques qui sonnent faux » (c'est le moins qu'on puisse dire aujourd'hui).

Mais venons-en à la conclusion de l'Editorial fondateur de l'ère moderne de la GLNF:

« S'il advenait-ne parlons pas de malheur-qu'un de nos Officiers puisse ressentir un quelconque sentiment de puissance, il devra extirper ce sentiment méprisable qui n'a pas sa place en Maçonnerie.

Il méditera cette sentence talmudique: « Qui cherche la grandeur, la grandeur le fuit. Qui fuit la grandeur, la grandeur le suit »

Si nous détenons une certaine puissance, un pouvoir, ce n'est pas du fait de notre ascendant hiérarchique sur les autres, mais seulement par l'exemple de notre perfectionnement intérieur et par notre comportement (NDLR: à vous de juger de la réalisation de ces intentions solennellement affichées)

Mon Ethique personnelle m'ordonne de faire passer les intérêts de l'Ordre avant tout autre intérêt ou sentiment. Même l'amitié la plus profonde devra toujours s'effacer devant l'intérêt supérieur de l'Ordre; c'est à dire davant l'intérêt de tous nos Frères....

Ainsi aucun Frère n'aura de raison de raser les murs à propos de son appartenance à notre Vénérable institution.

Ainsi pourra-t-il afficher fièrement et la tête haute: Je suis fier d'être Franc-Maçon et d'être reconnu comme tel ... »

Sachez GM et Passés GM que c'est complétement raté comme objectif et que c'est encore Dalida qui aura le dernier mot:

« Rien ne t'arrête quand tu commences, Mais, c'est fini le temps des rêves ! »

Puisse-t-elle avoir rapidement raison, car, en 8 ans, la situation s'est lourdement dégradée

Commenter cet article

benêt 72 12/01/2011 10:50


Moi aussi, j'y ai cru.
Juste, quand on nous a demandé du fric pour la "Fondation pour la Promotion de l'Homme", j'ai commencé à douter. On ne nous disait pas de QUEL HOMME il s'agissait; Aujourd'hui, on sait!
Alors, quand je vois comment les Foellner and Son and Accolytes sont présents à la Gérance et/ou au Capital de Sociétes vendant, entretenant, réparant et transformant du matériel médical et
fournissant des prestations sur mesure pour Hopital Assistance International , je me sens mal ... notamment pour nos Hospitaliers locaux ou provinciaux qui foutaient la pression pour qu'on donne
!
La FM, en tant qu'Institution, n'a rien à faire dans l'humanitaire.
Un vrai Maçon est capable de donner (et pas seulement de l'argent) sans qu'on "dirige" ses dons. Réservons le Tronc de la Veuve aux Frères de notre Atelier en difficulté. Trois Points / Barre.
Benêt 72


Kazantzakis 12/01/2011 19:03



 attention aux noms mon frère.



Bernard DUMIGRON 11/01/2011 10:23


Et dire que j'avais failli y croire à l'époque !
Bernard DUMIGRON miasme 16397