PASSONS à l'ACTION ... MAINTENANT !!!

Publié le par Sirius Black

 

Mes Frères, c’est à vous aujourd'hui  de reprendre en mains le destin de la GLNF !

 

Notre patience est à bout !

Cela fait 13 mois qu’une AG a demandé majoritairement le départ du GM et que celui-ci a refusé de mettre cette question aux voix, alors que la loi le lui imposait de le faire.

Cela fait 13 mois qu’on nous ballade de SGC reportés … en AG pluribidouillée ; de procès … en appels de jugements ; de vraies démissions … en faux départs ; d’audits en cours …en absence de conclusions ; d’appels de cotisations sans justification … en dépenses somptuaires totalement infondées …

Il faut dire que nous avons, face à nous, un ExGM qui freine des quatre fers et un Administrateur dont on comprend qu’il prenne son temps, d’autant plus qu’il peut encore demander fin juillet une Prolongation de la durée de sa mission, arguant que tous les audits ne seraient pas achevés (par exemple) … alors que des Sociétés bien plus importantes les obtiennent en bien moins de temps … en y mettant les moyens … MAIS, ces moyens, nous les mettons déjà, puisque des sommes conséquentes de plusieurs dizaines de milliers d'euros ( 80 à 90.000) sont versées, chaque mois, par l'Asso, au cabinet de l’Administrateur  pour l’exécution de sa mission.

-         Puisque M° Legrand n’a pas, à ce jour, porté à notre connaissance le début du commencement du processus qu’elle est chargée de mettre en œuvre,

-    Puisqu’une majorité de GMP et nombre des plus hauts dignitaires, appuyés par des centaines de Loges, émettent le vœu qu’il soit mis fin le plus tôt possible à cette chienlit

-     Puisque les derniers compagnons du Consul Honoraire de Djibouti à Marseille clament à tour de rôle leur indignation face au comportement de celui-ci (voir derniers articles)

-         Puisqu ‘il y a URGENCE à AGIR !

Un groupe de Dignitaires ( totalement indépendants de tout candidat potentiel ) a pris l’initiative de lancer une pétition auprès des membres du Souverain Grand Comité… ou plutôt du « Collège des Membres de Droit » (il s’agit des mêmes personnes, vous allez voir) … pour demander à M° Legrand de convoquer d’urgence et sous son autorité ce dit "Collège", chargé de désigner le Candidat à la Présidence dont l’élection sera soumise à ratification par la très prochaine AG.

Cette nuance de sémantique peut vous surprendre mais elle permet de contourner un faux obstacle dressé par Monsieur STIFANI (et son prédécesseur) ; à savoir que, lorsque ces mêmes membres se réunissent sur un sujet « maçonnique », ils constituent le Souverain Grand Comité (Voir nos Constitutions) MAIS lorsqu’ils se réunissent dans le cadre associatif et civil, comme pour élire le Candidat nominé à la Présidence civile de l’Asso, ils constituent le « Conseil des Membres de Droit de l’Asso GLNF ».

M° Legrand est en droit et même en devoir de convoquer ce dernier, avant même que les comptes soient en l’état d’être approuvés, puisque cette opération se fera ultérieurement en AG !

A noter d’ailleurs que M° Legrand a certainement déjà compris qu’aucun Compte ou Budget ne sera approuvé en AG, si la même AG n’a pas, le même jour, à ratifier une Candidature issue du vote du Conseil des Membres de droit.

 

Si la démarche actuelle réunit les demandes d’une majorité des membres de ce Conseil, M° Legrand sera dans l’obligation morale de le réunir... sauf à reconnaître qu’elle n’est pas en mesure de mener à bien sa mission, ce qui déclancherait de notre part une autre action immédiate.

Voici le texte commun et identique qui va être soumis à l’approbation des Membres du Comité :

Maître Monique Legrand

Administrateur judiciaire de la GLNF

13 bd des Invalides

75007 PARIS

 

 

Objet : Réunion du  Collège des membres de droit de l’association GLNF

 

 

Maître,

 

Vous avez reçu pour mission de convoquer et réunir sans délai une Assemblée Générale de la GLNF à l’ordre du jour de laquelle doit figurer, entre autres, la désignation d’un nouveau Président.

 

Pour que cette Assemblée Générale puisse voter sur ce point de l’ordre du jour, il est indispensable de réunir, au préalable, le Collège des membres de droit de la GLNF qui a pour tâche d’en désigner le candidat. (Règlement intérieur, article 2.3)

 

Pour mémoire, ce Collège prend le nom de Souverain Grand Comité quand il se place dans le cadre des Constitutions de l’Ordre ; sa composition est identique et définie exactement dans les mêmes termes à la fois dans les Statuts et Règlement Intérieur (art 2.3) et dans les Constitutions de l’Ordre (art. 2).

 

 

Il y a urgence à convoquer ce Collège, dès que possible et sans attendre les décisions du 24 juin, pour deux raisons majeures:

- une très forte majorité de membres ne reconnaît plus aujourd’hui l’autorité de François STIFANI

- François STIFANI, en excluant ou en nommant par Ordonnance des membres de droit  (comme cela a été fait précipitamment en décembre 2010), tente de modifier la composition de ce Collège dans un sens qui lui soit favorable et de manipuler le résultat des scrutins à venir.

 

A l’ordre du jour de sa réunion, devront donc figurer les points suivants :

- appel à candidatures

- vote et désignation du candidat à soumettre à la ratification de la prochaine Assemblée

               Générale.

 

Vous ne pouvez ignorer la dégradation brutale de la situation de l’obédience et l’espoir que tous les Frères ont placé dans la réussite de votre mission.

 

Comptant sur votre diligence à exécuter le mandat qui vous a été confié par TGI le 25 janvier 2011, nous vous prions d’agréer, Maître, l’expression de nos sentiments distingués.

 

Signature, Matricule, Qualité …

Une notice explicative précisera où et à qui envoyer ces lettres avant qu’elles ne soient remises à M° Legrand

Mes Frères, qui êtes membres de ces deux assemblées, vous aurez entre les mains le moyen le mieux adapté, le plus consensuel, le plus digne, pour faire ENFIN avancer de façon décisive le processus de « Restauration » d’une gouvernance digne et légale de la GLNF que, comme vous, nous espérons sauver !

Et,  vous tous, mes Frères, en vos grades et qualités, vous devez dire aux Membres de ce Collège que vous connaissez (ceux de votre Province par exemple) combien votre attente est forte et quelle confiance vous placez en eux !

Le sauvetage de la GLNF est maintenant entre vos mains ; AGISSEZ !!!

Sirius Black

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

christian turpin 06/05/2011 23:41


MON TRES CHER FRERE IDEE DE PLUSIEURS FRERES SUR CETTE REFLEXION LAISSONS AU GM OR DU TEMPLE PARTONS ET RECONSTRUISONS SOUS FMR GL ETC ASS LOI 1901 NOUS VERONS PAR PROVINCE QUI RESTE EN QUELQUES
JOURS AINSI RESTERONS A LA GLNF LES MAUVAIS COMPAGNONS QUI SE DETRUIRONS EUX MEMES CHRISTIAN LOUIS TURPIN PGTPMA AMITIEE


L'éclaireur 07/05/2011 08:00



C'est une idée qui fait son chemin chez de nombreux Frères.


Certains fuient leur pays quand la gouvernance est défaillante voire dictatoriale, d'autres restent au pays, en faisant de la résistance, pour le sauver et chasser les indésirables. C'est
un choix.


Les deux positions sont aussi honorables l'une que l'autre.



allonsenfantsdelaveuve@gmail.com 06/05/2011 23:12


Mon BAF Sirius, à force d'éplucher, j'ai les yeux qui piquent et je pleure. Et puis que faire des épluchures?


Pisan 3ème étage, un remake de la République de Salò…
Pourchassés, en fuite, ils se sont cachés au troisième étage de Pisan dont ils ont verrouillé les portes, pour commettre leur forfaiture. Là, réunis en conclave anticonstitutionnel, ils ont prêté
serment, en catimini, à l'Abject.
Le coup d'état des conjurés est le point d'orgue d'une stratégie élaborée par « Assez » depuis de nombreux mois : encercler Ephesse et l'empêcher de nuire. Cette tactique lui avait été suggérée dès
le début d'année 2010 par des frères de la province de Guyenne et Gascogne. Ce que n'avaient pas prévu ces frères, c'était l'ambition de « Assez » qui plutôt que de partir fièrement, sabre au clair
à la conquête de Pisan, a préféré comploter, pour s'approcher petit à petit du trône qu'il convoite pour lui-même. Attentif à ne pas susciter l'opprobre et économe de sa propre culpabilité, il veut
apparaître comme l'homme providentiel qui offre un programme de sauvetage de la GLNF, Une et Indivisible. Sans toutefois oublier : « par ici la monnaie ! »
Ephesse, qu'il le veuille ou non, est un zombie dans notre association. Il faut, tout de même, s'en méfier car les zombies sont souvent des avatars de vampires, prêt à se réveiller lors de la
prochaine pleine lune. On peut cependant être certain que ce n'est pas le pouvoir, qui nécessite un soupçon d'amour pour ses frères, qui l'intéresse mais bien le sang de ses frères, métaphore de
leur trésor… Il veut faire augmenter le poids de sa douleur, qu'il saura transformer en pretium doloris le moment venu, aidé en cela par un groupe de (frères) avocats répondant au doux nom des «
Vautours de Pisan » qui se nourrissent sur la Bête et chassent dans la réserve.
La place de numéro un est vacante.
Pour de nombreux frères, elle l'était depuis fort longtemps mais à présent, c'est une évidence.
De nombreux postulants fourbissent leurs armes, de longue date, affichant plus ou moins leur stratégie et leur parcours, leurs alliances, plus ou moins, nauséabondes.
L’un d’entre eux, homonyme d’un maréchal d’empire, a choisi la conquête par une longue marche tranquille, ville par ville, à l’instar du Général de Gaulle dont il partage le titre et la médaille,
claironnant que nous avons perdu une bataille mais que nous n’avons pas perdu la guerre.
« Assez » a lui choisi de coup d'état, la prise du pouvoir à l'insu de son plein gré, transmis par Ephesse, à l'insu de son plein gré lui aussi…
Ça ressemble bougrement à l'épisode de la République de Salò : pouvoir faussement démocratique mais en réalité fasciste, confiscation du pouvoir, concentration et distribution du pouvoir à quelques
avides affidés dont on se méfie tellement qu'on leur fait prêter un serment de fidélité dans un bunker !
En tout cas, l’arrêt d’Ephesse est une réalité !
La raie publique de Salo en est une autre !


Sirius Black 06/05/2011 23:16



C'est "Pasolinien" ... souhaitons un meilleur dénouement !



joaben 06/05/2011 16:59


Sirius.
là aussi, nous ne sommes pas sans moyens.
Si par hazard, infiniment probable, Me Legrand se lance dans la même tricherie, il suffit d'empêcher le vote.

C. Seiler avait exigé avant le 16 octobre que dans tout bureau de vote les listes d'emargement soient communiquées. Comme d'habitude, rien n'a été fait, on a laissé faire. Ce n'etait pourtant pas
bien difficile !

Mais encore une fois la question nous revient : allons nous laisser faire ou imposer un contrôle contradictoire des emargements et scrutins comme dans toute election ?

Sirius, désolé encore, mais il ne faut pas "esperer" mais "exiger". En face tu as des gaillards sans scrupules qui se moquent totalement de ce que tu "esperes", "souhaites". Et n'attend rien de Me
Legrand qui t'a clairement montré qui elle servait.
Ces gaillards n'esperent pas, ne demandent pas, ils t'imposent leur volonté et si tu n'as pas une determination sans faille, ils t'ecrasent. Exactement comme le 16 octobre.


L'éclaireur 06/05/2011 20:09



Yaca et yzonca!


Tes remarques sont pertinentes mais sache que c'est ceux qui en parlent le moins, qui en font le plus! (cf G)


Fais leur confiance car ils sont lucides et compétents


L'éclaireur



G 06/05/2011 12:38


@joaben

Mon cher Joaben, je te lis souvent. Mais agis-tu ?

A titre personnel, j'ai mis en demeure Me Legrand de répondre à mes questions sous huit jours. Passé ce délai, je l'ai informé que je saisirais personnellement l'autorité l'ayant mandé, que je
déposerais une plainte devant son conseil national pour non respect de la charte des administrateurs et mandataires judiciaires.
Par ailleurs, je lui ai précisé que je saisirais - comme c'est le devoir de tout citoyen - monsieur le Procureur Général près la CA de Paris pour porter à sa connaissance un ensemble de faits
publiés sur les blogs (dont le courrier de Tri....t) susceptible de démontrer l'existence de faits délictueux ; puisque l'administratrice ad hoc ne m'aura pas apporté les éléments de réponses
ad'hoc me permettant de lever mes doutes et suspicions, et ce afin qu'une probable enquête préliminaire soit engagée aux fins immédiates et à minima d'interroger le sieur Tri....t sur ses
allégations.
Chacun peut faire ces actions légales et pour ma part légitimes.
G


L'éclaireur 06/05/2011 20:02



Ton courage t'honnore! Partir seul au combat est digne d'éloges!


Bravo!


Mais tu sais aussi que dans notre démarche initiatique nous apprenons  que nous ne pouvons avancer qu'avec les autres et à travers les autres.


Je sais que les "autres"  qui défendent les mêmes valeurs que toi, s'activent et espèrent aboutir prochainement.


L'éclaireur



dumbledore 06/05/2011 11:31


Cette lettre est importante. Permets moi de remarquer que s'il y a bien eu démission de FS en tant que Président il serait bon soit de le mentionner dans l'ordre du jour, soit entériner sa
démission et si résistance dilatoire mettre la révocation à l'ordre du jour
D'autre part il serait bon aussi d'exiger de Me Legrand une composition du collège tel qu'avant le 25 mars 2010


Sirius Black 06/05/2011 14:28



Entériner sa démission n'est pas nécessaire, car la décision de justice nommant M° Legrand actait déjà cette démission, précisant que la révocation n'était plus, de ce fait, à mettre à
l'Ordre du Jour, mais, au contraire, la nomination d'un nouveau Président.


Quant à la composition du collège électoral, c'est un réel problème. Il faudrait avoir les listings (M° Legrand est en droit de les demander et de les obtenir)... et décider à quelle date
on les "arrête": au 25 mars 2010 ? à la date de l'AG d'octobre ? ... au plus tard (j'espère) à la date de la démission de FS ! Affaire à suivre