reflexion d 'un frère

Publié le par Kazantzakis

Mes T.C.FF. en vos grades et qualités (nous devons continuer à respecter ces fonctions) Voilà des mois que j’observe, je lis, j’analyse les propos des uns et des autres. A l’aube d’une possibilité de changement, j’ai décidé de prendre la plume afin d’apporter ma pierre à la reconstruction de notre Edifice. Avant toute chose, même si je ne suis pas toujours en accord sur les termes, je tiens à féliciter ceux qui par le biais des blogs, des actions de FMR, (qui pour moi n’a rien d’une obédience, mais que je considère comme une fraternelle de FFcherchant une ouverture, une alternative, une solution à la situation existante à ce jour pour notre obédience et pour un retour à la régularité de « notre » GLNF), pour le courage d’avoir su s’impliquer parfois avec risque (à visage découvert) pour tenter de transmettre des messages forts à nos « dirigeants ». J’ai un profond respect envers la fonction de G.M., ainsi qu’à celle des G.M.P. et à leurs officiers, je pense sincèrement que donner une orientation, faire respecter nos constitutions et « diriger » 39000 FF n’est pas chose aisée, et n’est pas donné à tout le monde ; du charisme, de la volonté, de la rigueur, de l’autorité, de la philosophie, une certaine dose de paranoïa sont nécessaires. Je suis par contre atterré par la direction prise dans les propos, d’un coté comme de l’autre, avec un oubli total de nos valeurs, de cette montée en invectives, insultes et autres. Je conçois que notre G.M. n’a pas été à la hauteur dans la gestion de cette crise, par manque de clairvoyance, dans ces propos, de maladresses à répétition. Son rôle était de désamorcer, il en avait les moyens au lieu de rentrer dans la spirale infernale de l’interaction, de l’inter-invective. Pas de défense, pas de solution, pas d’écoute, pas de respect des FF, que des contres attaques. L’attitude néfaste de la direction de la GLNF, de son service de communication (Brèves, blogs, gardiens du temple, acacias et autres), les décisions hâtives et sans fondements à l’encontre de FF (illustres où pas) et de nombreuses LL, le désastre des prestations du grand porte glaive, le laissé faire de ce collège « disciplinaire », n’ont fait que mettre de l’huile sur le feu. Je pense sincèrement que notre GM est bien mal entouré, bien mal conseillé et pourtant à la tête d’un tel poste de représentativité, la base est de s’adjoindre une équipe solide, charismatique, communicative, ne cherchant : qu’à apporter des réponses positives ; de permettre toutes conciliations possibles ; d’écouter le retour de nos GMP, de nos VVMM, de nos LL ; d’appliquer nos règles immuables ; de faire évoluer les autres dans notre univers du 21ème siècle ; de gérer avec bienséance les fonds donnés par les FF avec difficulté parfois ; de prôner une tolérance bien sûr contrôlée ; de créer et maintenir cette unité qui fait notre force, celle de la GLNF. Alors aujourd’hui, respect et reconnaissance à la fonction de GM, mais malheureusement au vu de toutes ces situations dramatiques qui existent, la douleur de grands nombre de FF, les dérives managériales, financières et communicatives, je ne reconnais plus pour tel celui qui est à la tête de notre obédience. Il n’est pas dans mon rôle de donner des consignes de vote à la veille du 16 octobre, mais à la demande de mes FF de ma L, le mien sera « NON ». Je pense que ce vote négatif doit être le refus d’accepter une telle situation, c’est un vote sanction quelque soit la position de nos GMP, ce n’est pas une attaque à leur encontre (quoique pour certains !) et surtout pas à nos Grands Trésoriers Provinciaux, que par d’anciennes fonctions je connais, font un travail bénévole remarquable, même si parfois la rigueur nécessaire nous parait un peu dure. En conclusion, je pense que le 16 octobre il n’y a pas malheureusement d’autre choix pour marquer et confirmer notre désapprobation sur cette exaspérante situation que de voter NON ! J’ai dit R.F. SISSOU

Commenter cet article