Solidarité chez les GMP

Publié le par L'éclaireur

Le bateau se fissure dangereusement.

Vous trouverez le courrier de soutien du GMP d'Aquitaine au GMP de Paris Grande Arche démis de sa fonction par vous savez qui.

 

 

Communiqué à tous les Frères de Paris Grande Arche

 

Mes Chers Frères,

 

Comme vous tous, j’ai appris l’acceptation par mon ancien député de la proposition du TRF François Stifani de me remplacer comme Grand Maître Provincial de Paris Grande Arche.

 

Les circonstances actuelles et l’état dans lequel se trouve notre Obédience, justifiaient pourtant que soit observée jusqu’au Souverain Grand Comité du 27 juin une période de calme et de réconciliation.

 

Il n’en est rien puisque le TRF François STIFANI continue de prendre des décisions inopportunes ; et ce alors même qu’après avoir démissionné de la Présidence de la GLNF le 20 janvier 2011, il ne lui est plus possible d’assurer sa charge de Grand Maître (Article 2.1, Livre 1 du Règlement Intérieur).

 

Nonobstant, ce qu’il écrivait :

 

Ø le 25 janvier 2011 : « En mon âme et conscience, j’ai jugé en démissionnant que cette option était la seule envisageable pour ramener la paix dans l’esprit de tous… »,

 

Ø puis le 13 avril 2011 : « depuis tous ces mois, je me suis donc attaché, par le travail et le partage, à tout tenter, à tout donner pour restaurer la confiance des Frères, qui n’aspirent qu’à la paix et à l’amour fraternel »,

 

Ø et enfin le 29 avril 2011 : « C’est la raison pour laquelle dans le souci de réaffirmer la légitimité du Grand Maître et dans le respect de la constitution et du règlement général, j’ai choisi de remettre par avance mon mandat au Souverain Grand Comité le 27 juin, charge à ce dernier de convoquer une prochaine réunion de celui-ci traditionnellement prévue à la rentrée, afin de procéder à une nouvelle élection » ;

 

Le TRF François Stifani continue de nous abreuver de textes de circonstance, de prendre des décisions contradictoires dans le seul but de finir de démembrer notre Institution, visant sans doute l’objectif suicidaire d’une scission.

 

Comment comprendre que quelqu’un qui se trouve à quelques semaines de déposer sa Charge, décide encore d’orientations dont personne ne veut ?

 

Evidemment, s’il se trouve encore quelques uns parmi nous pour se faire les instruments serviles et irresponsables d’une telle conduite, ils rendront compte à leur conscience de leur désinvolture au regard des dégâts engendrés par des mois de perdition.

 

Le courage n’est pas une vertu qui s’apprend !

 

Vous pouvez compter sur ma détermination pour continuer à agir jusqu’à ce que la GLNF se dote enfin d’un Grand Maître qui soit digne de son histoire et des valeurs qu’elle représente.

 

 

Je n’ai pas démissionné de ma Charge ; j’ai été nommé et installé par le dernier Grand Maître en exercice à l’époque, et ce au cours d’une tenue provinciale parfaitement régulière et devant les frères de ma Province.

 

De surcroit, plus de 85% des loges de notre Province me soutiennent pleinement dans l’action engagée avec les autres Grands Maîtres Provinciaux, comme elles me l’ont écrit.

 

C’est pourquoi, je reste le seul Grand Maître Provincial de Paris Grande Arche légitime et je ne serai remplacé que par le prochain Grand Maître élu et installé de la GLNF.

 

J’appelle tous les Frères et toutes les Loges de Paris Grande Arche à rester unis et, comme le font les autres Provinces, à ne pas reconnaître les responsables provinciaux qui viennent d’être nommés et qui ne représentent qu’eux-mêmes.

Aucun Atelier n’a le devoir de les recevoir en leur reconnaissant une représentativité qu’ils n’ont pas.

 

Je demande à tous les Frères de n’accepter aucune pseudo-responsabilité provinciale dans un exercice qui ne fera que les rendre ridicules aux yeux des Frères.

 

J’appelle tous les Vénérables Maîtres qui seront reconduits et ceux qui seront élus, à se porter les garants du bon fonctionnement de leurs Loges, à préserver l’unité des Frères, le travail et l’amour fraternel.

 

Je vous demande aussi de vous préparer à assumer pleinement les responsabilités qui seront les vôtres lorsque vous exprimerez, lors de l’élection du prochain Grand Maître, vos votes en faveur d’un candidat qui sera porteur de nos valeurs, nous assure des réformes nécessaires, et par l’exemplarité de sa conduite nous fera oublier les turpitudes actuelles que nous n’aurions jamais du connaitre.

 

J’espère sincèrement que le Souverain Grand Comité saura faire face à ce qui n’est déjà que l’organisation d’une fausse sortie, et mettra un terme définitif à une gouvernance dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle ne laissera que le souvenir des pires avanies du monde profane.

 

Mes Chers Frères, vous l’avez compris, il ne s’agit pas de prétendre à quelque honneur, sauf à celui de continuer à servir notre Province dans un des moments les plus difficiles, et de ne pas quitter le navire alors que nous ne sommes pas encore arrivés à bon port.

 

Vous trouverez en pièce jointe la composition du collège provincial et le nom de l’officier affecté à votre loge.

 

Soyez assurés, mes FF, de mon engagement et celui des FF de mon collège provincial, à vos côtés.

 

Bien fraternellement à vous,

 

 

TRF Charles TORDJMAN

 

 

 Mon TCF Charles,

 

La Province d’Aquitaine est la 2ème Province qui fut créée par la GLNF après la Province de Neustrie. Il va sans dire qu’elle représente historiquement une légitimité incontestablement reconnue.

 

A ce titre, constatant les errances d’une gouvernance actuelle qui ne respecte plus les valeurs de la Franc-Maçonnerie traditionnelle, qui révoque et nomme sans discernement des Frères à des fonctions comme on déplace des pions sur un échiquier, sans tenir compte de la sensibilité des hommes, qui s’auto satisfait de mascarades cérémonieuses et de nominations de complaisance, ne flattant que l’égo de ceux qui acceptent de telles compromissions,

 

Nous déclarons, Grand Maître Provincial d’Aquitaine ainsi que tous les Frères de cette grande Province, reconnaître le TRF Charles TORDJMAN comme seul Grand Maître de la Province de Paris Grande Arche.

 

Conséquemment, tout autre Frère qui se prétendrait comme Grand Maître de Paris Grande Arche ou tout Frère qui se déclarerait Officier Provincial non nommé par le TRF Charles TRODJMAN, sera, le cas échéant, reçu dans une Loge d’Aquitaine avec le tablier de son rite, sans tablier bleu, et prendra place sur les colonnes pour assister à la Tenue.

 

Sans le respect de ces dispositions, l’entrée de la Loge lui sera refusée.

 

Nous souhaitons que ce document soit communiqué aux Frères de la Province de Paris Grande Arche afin que nul Frère en cette Province puisse ignorer la position de la Province d’Aquitaine.

Je vous prie d’accepter, mon T.C.F., l’expression de mes plus Fraternels Sentiments.

 

T.R.F Philippe FONTAINE

 

Il n'est pas nécessaire pour moi d'ajouter un commentaire....sinon qu'il y a des GMP qui en ont...

 

L'éclaireur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JJLS 45960 08/05/2011 09:59


Moi j'en connais au moins un qui n'en n'a pas!


L'éclaireur 08/05/2011 13:00



On devine...